Lactation, Hyperprolactinémie

L’hyperprolactinémie est une des causes de dysfonctionnement du cycle menstruel.

Qu’est-ce que l’hyperprolactinémie ?

La prolactine est une hormone produite par la glande pituitaire qui se trouve dans la tête sous le cerveau. Le niveau de prolactine peut s’élever pour plusieurs raisons. Cela se produit naturellement en cas de grossesse mais aussi sous l’effet du stress. Cette hormone stimule la lactation et sa présence en concentration plus élevée que la normale chez une femme qui n’allaite pas s’appelle “hyperprolactinémie”. Un excès de cette hormone peut engendrer des déséquilibres métaboliques.

Quelles sont les causes de l’hyperprolactinémie ?

Un niveau élevé de prolactine chez une femme qui n’allaite pas peut être dû à plusieurs facteurs :

  • Les cellules qui produisent la prolactine dans la glande pituitaire peuvent être hyperactives;
  • Certaines drogues comme des tranquillisants, des œstrogènes (y compris ceux qui se trouvent dans les pilules contraceptives), des antidouleurs et l’alcool peuvent provoquer une augmentation du niveau de prolactine;
  • Le stress induit également de l’hyperprolactinémie;
  • Certaines maladies : l’augmentation de la prolactine peut être due à une affection du foie ou des reins ainsi qu’à une maladie ovarienne telle que le (syndrome polykystique ovarien);
  • Un type rare de tumeur endocrinienne dans la glande pituitaire, les cellules productrices de prolactine formant un amas, tumeur non-cancéreuse résultant en un excès de production de prolactine. En cas concentrations très élevée de prolactine chez une femme qui n’allaite pas, une tomographie doit être pratiquée pour exclure l’éventualité d’un adénome pituitaire.

Quels sont les symptômes de l’hyperprolactinémie ?

  • Aménorrhée (absence de règles);
  • Galactorrhée (lactation chez une femme qui n’est pas enceinte ou qui n’allaite pas);
  • Désordres menstruels (règles rares, cycles irréguliers);
  • Diminution de la libido (appétit sexuel réduit);
  • Ostéoporose (déficit de calcium dans les os).

L’hyperprolactinémie peut-elle affecter la fertilité ?

Les femmes qui allaitent ne peuvent pas ovuler. Par conséquent, les femmes atteintes d’hyperprolactinémie ont aussi des désordres ovulatoires et donc un problème de fertilité.

Comment peut-on la traiter ?

Le meilleur traitement contre l’hyperprolactinémie est un médicament appelé “ergo-bromo-cryptine”. La dose doit être ajustée en fonction du niveau d’hyperprolactinémie. La prise régulière de ce médicament produit une chute du niveau de prolactine et un retour à l’ovulation normale. Les femmes dans cette situation peuvent soit ovuler spontanément, soit auront besoin de médicaments favorisant l’ovulation. Il est fortement conseillé aux femmes souffrant d’hyperprolactinémie de consulter un neurologue.